SALON DES MAIRES ET DES COLLECTIVITES LOCALES : TOUS UNIS FACE AUX RISQUES ET AUX CRISES

SALON DES MAIRES ET DES COLLECTIVITES LOCALES : TOUS UNIS FACE AUX RISQUES ET AUX CRISES

La 21ème édition du Salon des Maires et des Collectivités locales (SMCL) s’est tenue du 22 au 24 novembre 2022, au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris (75015).

Cette édition 2022 était réalisée en partenariat avec l’AMF (Association des Maires de France) et en concomitance avec le 104ème Congrès des Maires de France et des Présidents d’intercommunalité. Il a réuni 1177 exposants, 50 036 participants avec 444 prises de paroles sur des sujets aussi variés que les problèmes de santé liés à la pandémie, le climat, les réalités territoriales, l’inflation et le pouvoir d’achat, la crise de l ‘énergie, la guerre…

Qui étaient les visiteurs ?

Le SMCL réunit chaque année le plus grand nombre d’élus et d’acteurs du territoire :

  • 36% des visiteurs ont rencontré d’une commune de plus de 10 000 habitants
  • 12% viennent d’une métropole
  • 66% ne participent qu’au SMLC chaque année.
  • 59% des visiteurs sont issus du secteur public
  • 41% du secteur privé

Pour réagir et trouver des changements, les communes doivent inventer des solutions en s’appuyant sur l’intelligence collective de leur territoire en utilisant de nouveaux enjeux et en répondant à de nouveaux thèmes. C’est au SMCL que se retrouvent les acteurs publics, les entreprises, le monde associatif, l’Etat…. afin de construire ensemble un avenir solidaire et durable. 

Dans cet objectif, le salon a proposé des espaces de vie correspondant aux lieux forts et symboliques de la vie locale au quotidien. Ils mettent en scène les pratiques, présentent les réalisations et les usages de ces lieux ainsi que leurs relais vers les activités courantes de la ville et de ses habitants.

Les espaces Vis ta Ville

Cette année, on a pu découvrir 8 espaces Vis ta Ville sur des thématiques :

  • les espaces culturels,
  • les jardins,
  • les tiers-lieux,
  • le marché,
  • les circuits nouvelle mobilité
  • les terrains de sport
  • l’école innovante et inclusive
  • les territoires employés.

Parmi les sujets retenus, on retrouvait entre autres :

  • la gestion des risques face aux vulnérabilités
  • la nécessité de développer une expertise territoriale
  • concilier sécurité et solidarité : réalités partagées des professionnels
  • l’ESS : l’économie sociale et solidaire, un levier de développement économique et de résilience à l’échelle locale.
  • la neutralité carbone appliquée aux territoires, aussi un objectif de sobriété.

L’écologie au SMCL

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires, le ministère de l’Energie et le Secrétariat d’Etat chargé de la Mer étaient présents sur un même stand, “Le Village de l’Ecologie, de l’Energie et des Territoires”. Le but était de rencontrer les élus et leur fournir l’expertise et l’ingénierie dont ils ont besoin. C’était aussi l’occasion de présenter le dispositif inédit du “Fond Vert” qui permet d’accélérer la transition écologique dans les territoires et d’aider les collectivités à renforcer leur performance environnementale, d’adapter le territoire au changement climatique et d’ ‘améliorer leur cadre de vie. Annoncé le 27 août par Elisabeth Borne et doté de 2 milliards d’euros.

D’autres stands étaient réservés à la Gendarmerie Nationale, à la CNIL, à la Ligue contre le cancer, au Ministère de l’intérieur et celui de la Justice. ou encore à la Commission Européenne en France. Les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti étaient d’ailleurs présents.

Emmanuel Macron au SMCL

Cette année, pour la première fois, le Président de la République a décidé de ne pas clôturer le Congrès des Maires comme l’an dernier. Il a préféré les allées du Salon des Maires pour aller à la rencontre des élus et discuter avec eux, tout en découvrant les produits et services qui leur sont destinés. Le choix de cette visite était de marquer un apaisement après un premier quinquennat tendu. Le changement de discours du Président marque une ouverture vers une décentralisation, comme il s’était dit favorable en octobre dernier.” Cette vraie décentralisation devrait s’accompagner d’un transfert des responsabilités, du “pouvoir nominatif” et de “financements nécessaires” en opposition à la fausse décentralisation « en vigueur jusqu’ici ».

Promesses du gouvernement

L’annonce de l’ouverture de 2 600 maisons France Services d’ici fin décembre (100 de plus que prévu) ou la création de 35 sous-préfectures supplémentaires dont 10 cette année, s’accompagne d’un versement supplémentaire de 1, 2 milliards d’euros envers les collectivités locales sous forme de prêt pour accélérer la transition écologique. Par ailleurs, 5 milliards d’ici 2026 devraient redynamiser le centre de 234 villes moyennes.

De son côté, Elisabeth Borne a parlé d’une hausse plus forte que prévue de la dotation globale de fonctionnement (DGF) pour les collectivités territoriales en 2023. Ce montant atteindra les 320 millions d’euros, effort inédit depuis 13 ans.

En réponse à cette annonce, David Lisnard (AMF) rétorque “qu’il ne s’agit là que d’un modeste rattrapage, la DGF n’étant pas indexée sur l’inflation depuis 2010”.

Parallèlement, les élus s’inquiètent de la suppression d’impôts qu’ils percevaient comme la taxe d’habitation sur les résidences principales et la CVAE, un impôt de production. C’est pour cela que de nombreuses communes ont pensé à une augmentation de la taxe foncière, une des seules possibilités qui leur sont encore possibles.

Prix ​​de l’Innovation Territoriale

Cette année, les candidats (97 innovations proposées, symbole de leur importance pour la transformation des collectivités) ont été récompensés dans 8 catégories et un “Coup de Coeur”. Le sujet choisi était : “Les solutions innovantes au service de la transition des territoires”. Les lauréats ont été dévoilés le 23 novembre dernier. Les prix ont été nommés par Murielle Fabre, secrétaire générale de l’Association des maires de France (AMF), en présence du jury. Ils mettaient à l’honneur les entreprises porteuses de solutions dont l’objectif est d’accompagner les collectivités locales dans les enjeux de transition. Parmi elles, se sont développés des acteurs engagés auprès des territoires, les collaborations locales exemplaires et les partenariats entre exposants et collectivités locales.

Les lauréats :

  • Transition agricole et alimentaire (2 dossiers): Too good to go  ( Lutte contre le gaspillage alimentaire, réduction de l’impact sur l’environnement et accompagnement des producteurs)
  • Transition énergétique (12 dossiers) : La Banque des Territoires pour son offre “Prioréno”  (permet aux collectivités d’avoir une vision de leur parc de bâtiments publics, et des consommations d’électricité et gaz, bâtiment par bâtiment.
  • Infrastructure et mobilité (15 candidats) : Vialytics (analyse intelligente de l’état des chaussées par prise automatisée de photos tous les 4 mètres, détection des dommages et alertes en cas de danger. Une plateforme web offre une solution simple.)
  • Transition environnementale (13 dossiers) : Pollustock (filet anti-déchets Hydro-Rescue sur cadre guillotine débrayable, la très grande collecte de déchets permet la protection de l’environnement)
  • Transition numérique (22 dossiers et 2 lauréats ex-aequo) : Cap Collectif pour la solution Purpoz  (rendre la participation citoyenne accessible aux collectivités de toutes tailles) et HOCOIA (cabinet mobile de télémédecine, offre de santé mobile de proximité unique).
  • Mode de vie/Loisirs et Solidarités (14 dossiers) : Services Urbains  pour Ici Toilettes ( accéder aux toilettes les plus proches . Informations en temps réel via une plateforme SAAS : ICI-T
  • Développement & Management Territoriaux ( 12 dossiers) : LOXAMED ( co-construit avec les acteurs locaux, s’appuie sur les médecins et infirmiers du territoire, facilite l’accès et le diagnostic aux soins et lutte contre la désertification médicale)
  • Protection, Sécurité et Gestion des Risques (9 dossiers) : Keyros et leur solution Projections  (système d’informations cartographiques pour agir en situation de crise : crue, canicule, vents, submersion marine)
  • Coup de coeur du jury : Versolution   pour le kit “J’apprends à me déplacer en autonomie” (pour les enfants du CM1 à la 6ème et les familles avec des jeux pour aborder la mobilité (4 modes de déplacement et 8 thèmes) grâce à des livrets, des jeux de société et des jeux de rôle).

104ème Congrès des Maires

Parallèlement au SMCL, le 104ème Congrès des Maires et présidents d’intercommunautés de France s’est tenu du 21 au 24 novembre 2022, Pavillon 5 du parc des expositions de ma porte de Versailles.

Durant 4 jours, plus de 10 000 élus locaux s’étaient donné rendez-vous pour débattre sur le thème; “Pouvoir agir” Au programme, plus de 20 conférences, débats en plénières, forums thématiques ou points infos sur des sujets d’actualité. Durant ce congrès, les participants ont pu échanger, débattre ou interpeler les pouvoirs publics sur des sujets aussi variés que l’avenir de la décentralisation, la transition écologique, l’accès aux services essentiels de proximité, l’évolution des finances et fiscalités locales .

La première journée dédiée à l’Outre-mer a eu lieu au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulinaux. La première séquence était consacrée à la sécurité et la seconde au logement. Le ministre délégué chargé des Outre-mer, Jean-François Carenco s’est exprimé sur les sujets. L’après-midi s’est déroulée au Sénat (échanges libres et débat.

Ecologie, éducation, enjeux de l’environnement, politique environnementale, mobilité, transition numérique ou les violences envers les femmes et les enfants étaient au programme sans oublier l’Europe et les points infos dont celui sur la guerre russo-ukrainienne. 

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.