Pro D2: Une défaite cruelle qu’a encaissée le RC Narbonnais

Pro D2: Une défaite cruelle qu’a encaissée le RC Narbonnais

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le Racing Club Narbonnais s’est incliné en toute fin de match contre Colomiers ce vendredi soir (20-23).

Les Narbonnais ont pourtant mis beaucoup d’envie et d’impact, à l’image de leur conquête, mais ils ont payé leur indiscipline, alors que les Columérins ont fait preuve de patience dans l’adversité, passant plus de 40 minutes sans marquer mais en réussissant à faire basculer cette partie.

Le dégagement de Campbell, après quelques phases dans les 22 mètres du RCNM et l’US Colomiers qui peut négocier une touche sur son côté gauche, bien placée. Saaidia trouve Ricard, et le ballon porté s’organise, mais il est poussé à nouveau en touche.

Suite à un plaquage en retard du capitaine de Colomiers, Anthony Coletta, sur Jason Robertson avec un choc à la tête, M. Hernandez évoque le carton rouge, mais va se raviser après l’avis de son arbitre vidéo. Soit, Narbonne manque l’occasion d’ouvrir le score dans la foulée.

On assiste à un début de match frileux mais bien engagé. Romuald Séguy, impérial au pied, passe une première pénalité (0-3, 7e), avant d’être imité par Robertson (3-3, 15e). La faute de Visser en défense, encore dans un ruck pour un Narbonnais qui ne fait pas l’effort de sortir assez vite.

Après donc cette mêlée, l’avancée des Columérins. Le jeu qui peut basculer sur l’aile gauche après quelques temps de jeu, avec Rokoduguni repris sur la ligne et Seguela qui maintient la vitesse pour transmettre à son ailier en bout de ligne d’une passe lobée. En bord de touche à gauche, Seguy transforme le score, 10 points d’avance pour Colomiers, le plus gros écart de la partie.

Et à part une dernière pénalité de Séguy des 50 mètres, on ne verra plus les visiteurs attaquer en première période. Au contraire du Racing qui, même en infériorité numérique après le carton jaune de Madaule, fait le forcing proche de la ligne columérine. Et après plusieurs tentatives, les avants narbonnais vont inscrire l’essai de la révolte par Jordan Rochier (10-16, 40+5e).

En seconde période, comme à son habitude, Colomiers impose un faux rythme. Grâce à la mêlée et une bonne entame de seconde période, Jason Robertson et le RCN reviennent à trois points de Colomiers (13-16, 52e). Les supporters narbonnais se mettent à y croire. Ils ont raison. Dix minutes plus tard, après un nouveau ballon porté bien maîtrisé, le demi de mêlée Jérémy Chaput marque au ras (20-16, 64e).

Les Columérins n’attendent pas la sirène et abandonnent le jeu à une passe pour rendre le ballon au pied. Sur la relance, les Narbonnais commettent un en-avant et condamnent leur dernière chance.

Après un ballon porté, le talonneur Youssef Saaidia inscrit l’essai de la gagne pour les siens (20-23, 79e). Une nouvelle défaite pour le Racing, qui a trois points de retard sur la 14e place. C’est donc un succès au forceps d’une équipe de Colomiers qui a été bousculée, mais fait tomber Narbonne qui n’a toujours pas gagné au Parc des Sports et de l’Amitié.

Rendez-vous sur la pelouse du stade des Alpes de Grenoble, pour le déplacement du RCN (vendredi 26 Novembre à 19 h 30). Une équipe qui doute, qui joue mais qui perd. L’heure n’est pas encore au remaniement. Il reste du temps et de l’espoir.

Arbitre : Benjamin Hernandez (Auvergne).

Pour le RCN: 2 essais Rochier (40+4), Chaput (64), 2 transformations Robertson (40+5, 65), 2 pénalités Robertson (15, 52).

Pour Colomiers: 2 essais Palisson (26), Saaidia (77), 2 transformations Séguy (27, 79), 3 pénalités Séguy (7, 18, 29).

Cartons jaunes: au RCN, Madaule (34), Cardoso Pinto (58) ; à Colomiers, Coletta (3), Saaidia (64).

RCN : Taulagi (Goutard, 73) – Sitauti, P-H. Ducom (Nueno, 70), Lebraud, Cardoso Pinto – (o) Robertson, (m) Campbell (Chaput, 58) – Axtens (Madaule, 79), Nouhaillaguet (cap.), Madaule (Belzons, 65) – Visser (Fortuin, 52), Sese – Cotet (Boughanmi, 52), Rochier (David, 74), Abadie (Moïse, 40).

COLOMIERS : Saurs (Girard, 65) – P. Rokoduguni, Maurino (Campagnaro, 44), Nicot, Palisson – (o) Séguy, (m) Séguéla (Gori, 65) – Ponpon (Peysson, 65), Dastugue (Marty-Rybak, 69-74), Pacheco – Ricard, Coletta (cap.) (Chartier, 58) – Delmas (Pirlet, 50), Saaidia, Djehi (Dubois, 50).

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.